Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 octobre 2016

Café littéraire "Coups de coeur"

C'est dans la douce chaleur de la Médiathèque que 7 lectrices se sont retrouvées pour un nouveau café littéraire, autour de leurs coups de coeur. 

La discussion a commencé autour de deux films qui ont enthousiasmés les spectatrices, à savoir Juste la fin du monde, et Le fils de Jean.

Puis nous revenons sur Le Coeur cousu, de Carole Martinez, et Réparer les vivants, de Maylis de Kerangal, des titres dont nous reparlons régulièrement. Deux titres autour de la transplantation, du don d'organes, des écrits plus dans l'humain que dans le médical. Disponibles à la Médiathèque.

mariages.jpgPremier titre présenté : Mariages de saison, de Jean-Philippe Blondel. Juillet 2013 en province. Comme chaque été, Corentin retrouve, au côté de son parrain, Yvan, son emploi saisonnier de vidéaste de mariage. Chargé d'accompagner les couples des premières heures de la journée la plus importante de leur vie jusqu'au matin suivant, il recueille leurs espoirs et leurs désillusions, leurs joies et leurs détresses, parfois. Mais à vingt-sept ans, il est temps de faire des choix, amoureux tout autant que professionnels. Corentin a devant lui cinq mariages et aucun enterrement pour trouver sa voie. Un roman facile à lire, léger et qui finit bien, un titre qui fait du bien, très agréable, plaisant, un peu humoristique. Disponible à la Médiathèque.

Les grandes évasions de Paul Métral, de Serge Revel. Sur un rythme aussi enjoué qu’endiablé, Serge RevelPaul métral.jpg nous emporte dans la cavale de Paul, vieux monsieur révolté en rupture de maison de retraite, qui ne va pas tarder à se retrouver poursuivi par sa nièce, les gendarmes, les médecins, les religieuses, les psychiatres, toutes personnes qui ne lui veulent que du bien. Avec l’aide affectueuse d’un chauffeur de taxi et le concours involontaire d’une poignée de bons Samaritains, toujours évadé, chaque fois repris, il va fomenter des entreprises de plus en plus audacieuses. Un roman pétillant, cocasse et doucement mélancolique sur la liberté d’être soi dans le grand âge. Disponible à la Médiathèque.

rever.jpgRêver, de Franck Thilliez. Si ce n'étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d'Abigaël qu'elle est une femme comme les autres. Si ce n'étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu'Abigaël dit vrai. Abigaël a beau être cette psychologue qu'on s'arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l'emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l'un de l'autre, elle n'a pas trouvé mieux que la douleur. Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l'accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s'exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l'enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même. Un très bon policier, avec une double histoire. Disponible à la Médiathèque.

Chanson douce, de Leïla Slemani. Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticenceschanson douce.jpg de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame. A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant. Le lecteur est mal à l'aise mais on veut quand même aller jusqu'au bout. Ce roman se lit vite, grâce à une belle écriture ciselée et percutante. Disponible à la Médiathèque.

Vera Kaplan / Laurent Sagalovitsch. Quelques années après la mort de sa mère, un homme reçoit à Tel AvivVera.jpg une lettre d'Allemagne adressée à la défunte. L'expéditeur, un notaire de Wiesbaden, se réjouit d'avoir retrouvé la fille de sa cliente, Vera Kaplan, qui vient de mettre fin à ses jours. Il lui fait parvenir son testament, celui d'une femme seule rongée par ses démons et épuisée de vivre. Et joint également un document terrifiant : le récit des années de guerre de cette jeune Juive berlinoise qui, pour sauver ses parents, puis simplement pour rester en vie, en est venue à commettre l'impensable : dénoncer ses frères, par centaines. Dans ce récit inspiré du destin de Stella Goldschlag, Laurent Sagalovitsch s'empare sans complaisance du destin d'une réprouvée pour en faire le portrait d'une victime devenue monstre, chez qui la pulsion de vie s'est montrée plus forte que la conscience.Ce journal au quotidien est vraiment poignant. Disponible à la Médiathèque.

Rhubarbe.jpgLe rouge vif de la rhubarbeAudur Ava Olafsdottir.  La petite Agustina, à son habitude, est descendue seule sur la plage à l'aide de ses béquilles et la force de ses bras pour méditer sur l'inconstance de la vie. Il y a longtemps que sa mère, universitaire émérite partie explorer les espèces migratoires aux antipodes, l'a confiée à la bonne Nina, experte en confitures de rhubarbe, boudins au sang de mouton et autres délices. Avec pour père de substitution épisodique Vermandur le bricoleur au grand coeur, celui-là même qui vit accoucher en catastrophe la mère célibataire d'Agustina sur la banquette arrière de sa vieille automobile. Happée par son monde intérieur, Agustina fait bonne figure, se mêle volontiers aux activités puériles ou têtues des adultes, subit avec une dignité de chat la promiscuité désobligeante des collégiens, chante d'une voix de séraphin dans un orchestre amateur et se découvre ange ou sirène sous le regard amoureux d'un garçon de son âge. Mais Agustina fomente elle aussi un grand voyage : l'ascension de la Montagne, l'élévation qui lui donnera assez de coeur au ventre pour accepter sa destinée. Disponible à la Médiathèque.

Quelques titres à (re)découvrir : Profession du père, de Sorj Chalandon ; La Quatrième mur, de Sorj Chalandon ; Mon traitre, de Sorj Chalandon 

Tu comprendras quand tu seras plus grande / Virginie Grimaldi. Quand Julia débarque comme psychologue àtu comprendras.jpg la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme. Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ? C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire. C’est une histoire d’amour(s), une histoire de résilience, une ode au bonheur. Un roman drôle, émouvant, léger. A mettre en parallèle avec les titres de Gilles Legardinier, et notamment "Quelqu'un pour qui trembler". Disponible à la Médiathèque.

secret du mari.jpgLe secret du mari / Liane Moriarty. Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort. » Quelle décision prendre ? Respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris – et toutes les femmes – ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs. Best-seller aux États-Unis, ce roman, intense, pétillant et plein d’humanité, allie habilement suspense et émotion pour marquer son lecteur d’une empreinte durable. Disponible à la Médiathèque.

Les Intéressants / Meg Wolitzer. En 1974, Julie passe son été à Spirit-in-the-Wood, uneintéressants.jpg colonie de vacances. Elle y rencontre un groupe de cinq adolescents qui se sont baptisés « les Intéressants » : Ethan, un surdoué des films d'animation ; Goodman et sa sœur Ash, jeunes New-Yorkais bien nés ; Jonah, le fils d'une célèbre chanteuse folk, icône de la contre-culture, et enfin Cathy, qui rêve de devenir danseuse. Le roman suit leur vie pendant quarante ans. Ethan épousera Ash. Ensemble, ils connaîtront la réussite et les drames. Goodman devra faire face à la justice. Jonah se détournera de la musique. Et Julie ? Julie se cherchera pendant de longues années et racontera leur histoire à tous. Disponible à la Médiathèque.

dompteur.jpgLe dompteur de Lions / Camilla Läckberg. C'est le mois de janvier et un froid glacial s'est emparé de Fjällbacka. Une fille à demi nue, surgie de la forêt enneigée, est percutée par une voiture. Lorsque Patrik Hedström et ses collègues sont prévenus, la jeune fille a déjà été identifiée. Il s'agit de Victoria, portée disparue depuis quatre mois. Son corps présente des blessures qu'aucun accident ne saurait expliquer : ses orbites sont vides, sa langue est coupée et ses tympans percés. Quelqu'un en a fait une poupée humaine. D'autres cas de disparitions dans les environs font redouter que le bourreau n'en soit pas à sa première victime. De son côté, Erica Falck commence à exhumer une vieille affaire pour son nouveau bouquin. Une femme purge sa peine depuis plus de trente ans pour avoir tué son mari, un ancien dompteur de lions, qui maltraitait leur fille avec sa complicité passive. Mais Erica est persuadée que cette mère de famille porte un secret encore plus sombre. Jonglant entre ses recherches, une maison en perpétuel désordre et des jumeaux qui mettent le concept de l'amour inconditionnel à rude épreuve, elle est loin de se douter que pour certains, l'instinct maternel n'a rien de naturel... Disponible à la Médiathèque.

Deux gouttes d'eau / Jacques Expert. Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de2 gouttes.jpg Boulogne-Billancourt, tuée à coups de hache. Elle s'appelle Élodie, et l'enregistrement d'une caméra de surveillance permet d'identifier son ami, Antoine Deloye, sortant de chez elle, l'arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s'obstine, malgré les évidences, à nier les faits. Il accuse son frère jumeau, Franck, d'avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre. Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d'eau.  
Une construction rigoureuse et implacable qui fait vaciller nos certitudes jusqu’à la dernière page.

secret du roi.jpgLe secret du roi / Gilles Perrault. Trente ans durant, de par la volonté de Louis XV, un service secret fonctionna à l'insu des ministres et de la cour. Son objectif ? Asseoir un Français sur le trône de Pologne et organiser un débarquement sur les côtes anglaises.Techniquement, ce «Secret du Roi» fait entrer la France dans l'ère du renseignement moderne : réseau nombreux, strictement cloisonné, à vocation européenne, poursuivant des objectifs à long terme. La chronique mouvementée du Secret est facile à reconstituer car tout était écrit (ordres de Louis XV, rapports des agents), et les archives nous sont parvenues presque intactes. Enquêteur passionné et rigoureux, Gilles Perrault fait revivre les figures de ces hommes de l'ombre : Vergennes, d'Eon, Breteuil, Beaumarchais, Dumouriez,  qui tentèrent, en s'y brisant le plus souvent, de modifier le cours de l'Histoire. Un documentaire très dense, mais dans un style enlevé qui allège le texte.

Le Piège / Meg O'Brien. Après avoir été injustement inculpée pour possession de drogues, l'avocate SarahPiège.jpg Lansing n'a plus qu une idée en tête : écrire un ouvrage dénonçant les agissements de la police. Les circonstances s y prêtent, puisqu elle vient d être invitée à participer à une résidence d écrivains sur une île au large de Seattle. Mais à peine arrivée, Sarah pressent qu'il se passe quelque chose d étrange au sein du petit groupe de femmes écrivains présentes comme elle sur l'île. L atmosphère est tendue, inquiétante. Jusqu'à ce qu un violent tremblement de terre, les isolant du continent, ne rende leur réunion irréversible. Désormais, en attendant les secours, aucune d'entre elles ne peut quitter l île. Même si leur vie en dépend... Disponible à la Médiathèque.

Alice.jpgLa Vérité à propos d'Alice / Katherine Webb. Angleterre, 1821. En épousant Richard, Rachel Crofton croyait enfin échapper à son destin de gouvernante. Mais derrière le commerçant affable se cache un homme colérique et opportuniste... Pour tromper l'ennui, Rachel accepte la proposition de lady Alleyn de lui faire rencontrer son fils reclus, Jonathan, vétéran de la guerre d'Espagne. Dès sa première visite, Rachel comprend que les apparences masquent de profondes failles : pourquoi Jonathan réagit-il si vivement à sa vue ? Qui était Alice, sa fiancée disparue et à qui Rachel ressemble si fortement ? Décidée à percer le secret de la maison Alleyn, Rachel n'a bientôt plus qu'une idée en tête : découvrir la vérité à propos d'Alice... Beaucoup de personnages forts dans un texte très bien écrit, qui donne une bonne image de l'époque et de sa dureté.

A découvrir aussi :

Les titres de Eric Giacometti et Jacques Ravenne, des policiers ésotériques

La vie entre deux océans, de Margo Stedman, prochainement adapté au cinéma

La soirée s'est terminée sur l'annonce du nouveau Prix Nobel de Littérature, attribué à Bob Dylan !

09:01 Publié dans Animations | Commentaires (0)

Écrire un commentaire