Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 novembre 2017

Café littéraire "Livre Prix Inter"

C'est autour d'une boisson chaude qu'une dizaine de personnes s'étaient données

rendez-vous pour le Café littéraire d'automne, autour de la sélection du Prix Livre Inter.

10 livres ont été lus et commentés, avant que les lectrices n'établissent un classement

de leurs ouvrages préférés.

 

règne.jpgRègne animal (Prix Livre Inter 2017), de Jean-Baptiste Del Amo

Ce titre a beaucoup fait parler,  notamment autour de la condition animale,

des règles d'abattage, du mode d'élevage, du mode de consommation alimentaire. 

Cependant, le trait est volontairement grossi pour choquer le lecteur.

Il reste le titre le titre le plus original de la sélection,

et c'est sans doute ce qui explique qu'il ait été primé.

 

La succession, de Jean-Paul Dubois succession.jpg

 Un titre intéressant, qui se lit facilement,

sur l'évolution psychologique d'un personnage,

avec des passages par moment désespérés.

Le fait qu'on devine la fin assez rapidement peut démotiver.

 

Le Grand Paris, de Aurélien Bellanger

Un ouvrage très compliqué, avec de nombreuses ellipses. Le propos est dense, érudit, frôlant l'indigestion.

Il ressemble plutôt à un essai.

grand paris.jpg14 juillet.jpg

14 juillet, de Eric Vuillard (Prix Goncourt 2017 pour "L'ordre du jour")

C'est une autre façon de présenter un fait historique, de manière romancée.

Le vocabulaire est riche, haché, avec peu de ponctuation, et cela donne une impression d'oppression,

comme devait l'être la situation le 14 juillet 1789. On est entre le roman et l'essai historique. 

A lire d'un trait pour ne pas se perdre dans l'action.

 

Histoire du Lion personne, de Stéphane Audéguy

lion personne.jpgC'est un roman farfelu, divertissant, malgré la tristesse du récit. Cela parait invraisemblable,

même si l'histoire est tirée d'un fait réel. A prendre comme une fable, un conte,

une parabole de la Révolution Française.

 

L'homme des bois, de Pierric Bailly

Un roman facile à lire, avec une écriture simple et efficace. L'hommage d'un fils à son père.

 

Vie de ma voisine, de Geneviève Brisac 

L'écriture n'est pas de grande qualité. Le texte est confus et on ne sait pas qui parle par moment,vie de ma voisine.jpg

malgré des passages poignants.

 

3 saisons d'orage, de Cécile Coulon

3 saisons.jpgUne saga familiale racontée par un vieux prêtre, avec en filigrane

le rapport de l'homme avec la nature.

 

Au commencement du 7ème jour, de Luc Lang

Un roman peu lu, à découvrir, car il vaut le coup.

 

commencement.jpgauter.png

L'autre qu'on adorait, de Catherine Cusset

Une histoire d'amour qui se transforme en amitié, la chronique d'une chute.

Un rythme rapide, très visuel, à la façon d'un scénario de film.

 

Le palmarès : 

1 - L'autre qu'on adorait

2 - La Succession

3 - 14 juillet

 

A découvrir absolument : La tresse, de Laëtitia Colombani ! 

08:47 Publié dans Animations | Commentaires (0)

Écrire un commentaire